Restructuration d' Evadix approuvée

Le tribunal de commerce de Tournai a approuvé le plan de réorganisation des trois filiales d'Evadix. Ce feu vert était attendu. Néanmoins, en attendant la décision, la cotation du titre a été suspendue sur Alternext Bruxelles.

Bruxelles (L'Echo) -Le tribunal de commerce de Tournai a homologué jeudi le plan de réorganisation de l'imprimerie tournaisienne Casterman, de la société soeur Evadix DMS à Tournai  ainsi que de la société Evadix Etibel à Nivelles. Ce plan de redressement avait été approuvé début février par les créanciers. Au total, 300 emplois sont préservés.

Le tribunal tournaisien homologue le plan de réorganisation comme il a été présenté le 2 février dernier par les responsables des trois filiales d'Evadix. Tout portait à croire que la décision du tribunal serait favorable puisque les créanciers des trois succursales avaient donné leur feu vert pour les plans de restructuration. Les créances  atteignent 15 millions d'euros, soit 3,5 millions pour Etibel, 1,8 million pour DMS et 10 millions pour Casterman.

La société Evadix a fait appel en septembre dernier à la loi sur la continuité des entreprises pour trois de ses filiales : Evadis DMS, Evadix Etibel et l'imprimeur Casterman Printing. Le tribunal tournaisien avait accordé un sursis de 6 mois et gelé les dettes.

La cotation du titre du groupe Evadix a été suspendue ce matin sur le marché Alternex Bruxelles à la demande de la CBFA dans l'attente de la décision du tribunal de commerce. 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés