RHJI sollicité par GM dans le dossier Opel

©BELGA

General Motors serait sur le point de signer une offre non liante avec le fonds d'investissement RHJI et un candidat repreneur chinois. De cette manière, General Motors disposerait d'un joker de taille, si les négociations avec Magna devaient échouer.

Bruxelles (L'Echo/De Tijd) - L'agence Bloomberg cite des sources proches des négociations. L'accord serait signé entre General Motors, RHJI et le chinois Beijing Automotive Industry Holding. Toujours selon ces sources, les négociations seraient à un stade avancé et permettraient une reprise d'Opel avant les élections de septembre en Allemagne.

L'information arrive à un moment où les discussions entre GM et Magna sont difficiles.

RHJI

RHJI, coté sur Euronext Bruxelles, s'était déjà fait connaître le mois dernier comme candidat repreneur pour la division européenne de General Motors. RHJI dispose d'une montagne de cash, soit 417 millions d'euros.

Le fonds d'investissement n'est pas un inconnu dans l'industrie automobile. La société dispose d'un portefeuille diversifié investi dans le secteur automobile japonais et allemand. RHJI a cependant une politique d'investissement classique et cherche donc au final à revendre sa participation avec une plus-value. A ce titre, les gouvernements ne considèrent pas RHJI comme un candidat valable dès lors que ceux-ci cherchent un partenaire durable pour Opel.

(c) L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés