Severstal confiant pour 2010

©Bloomberg

Le groupe sidérurgique russe Severstal a annoncé avoir subi une perte de 1 milliard de dollars en 2009 en raison de "conditions de marché très difficiles". Le géant envisage l'année en cours avec confiance.

(AFP) - Le groupe sidérurgique russe Severstal a annoncé mardi avoir subi en 2009 une perte de 1 milliard de dollars (736 millions d'euros) en raison de "conditions de marché très difficiles, notamment au premier semestre 2009", mais la reprise économique lui permet d'envisager 2010 "avec confiance".

En 2008, Severstal avait engrangé un bénéfice net de 2 milliards de dollars, rappelle le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires s'est de son côté élevé sur l'ensemble de l'année à 13 milliards de dollars (9,6 milliards d'euros), en recul de 41% par rapport à 2008. La crise économique mondiale a en effet mené à "une baisse des ventes et des prix des matières premières".

Sur le seul quatrième trimestre, Severstal a bénéficié d'"un environnement de ventes plus favorable et de mesures de réduction de coûts", selon le communiqué.

Le groupe a ainsi dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 12,4% sur un an à 3,9 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros).

Il a toutefois subi une perte de 162 millions de dollars (contre un bénéfice net de 71 millions de dollars sur la même période de 2008), due à une dépréciation d'actifs, à des effets de change et à une hausse des taxes, selon les analystes d'UBS.

"2009 a été une année difficile pour l'industrie mondiale de l'acier, mais les actions décisives que nous avons entreprises pendant l'année permettent au groupe d'être bien positionné en 2010", a déclaré Alexeï Mordachov, PDG de Severstal, cité dans le communiqué.

"La croissance économique sur les marchés émergents et la reprise graduelle de la demande sur les marchés matures permettent d'améliorer les perspectives pour 2010", ajoute-t-il, soulignant par ailleurs que la demande croissante de la Chine en matières premières menait à une hausse des prix du fer et du charbon.

Le groupe, qui vient d'acquérir la totalité du producteur d'acier italien Lucchini en achetant les 20,2% qui lui manquaient, indique "explorer toutes les options pour garantir la structure la plus appropriée pour le développement à long terme" de ce dernier.

Début février, avant le rachat de la part manquante, Severstal avait indiqué envisager de revendre sa participation.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés