Toho Zinc rejette l'offre de Nyrstar sur CBH

Le groupe japonais Toho Zinc, premier actionnaire de CBH, juge que l'offre améliorée de Nyrstar "sous-évalue" CBH.

Bruxelles (L'Echo) - Toho Zinc, premier actionnaire du groupe minier australien CBH, a annoncé ce mercredi qu'il refuse l'offre améliorée du belge Nyrstar sur CBH.

"Toho Zinc considère que la proposition de Nyrstar sous-évalue les actions de CBH et ne donne pas aux actionnaires de CBH une prime de contrôle adéquate", déclare l'entreprise japonaise dans un communiqué de presse. Elle ajoute que "la troisième offre de Nyrstar est incomplète, non-contraignante et hautement conditionnelle".

Lundi dernier, le premier groupe mondial du zinc Nyrstar avait fait une offre de rachat améliorée auprès du groupe minier australien CBH. Ce dernier lui a aussitôt donné l'autorisation de consulter ses comptes.

Nyrstar propose d'acquérir les actions ordinaires de CBH à un prix de 19,5 cents australiens par action et l'ensemble des obligations convertibles de CBH à leur valeur nominale de 1 dollar par obligation. Cette proposition estime la valeur de CBH à quelque 310 millions de dollars australiens (215 millions d'euros). CBH avait estimé la première offre de Nyrstar trop conditionnelle.

Toho, quant à lui, propose de payer 25 cents australiens par action et de porter sa participation à 49,9%, le niveau maximum autorisé sans prise de contrôle.

La direction de CBH recommande à ses actionnaires d'accepter l'offre de Toho, qui propose de réaliser une joint venture et d'augmenter sa participation. Les actionnaires de CBH se prononceront sur cette offre le 28 avril prochain.

Vincent Georis

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés