Publicité

Une alliance entre Daimler et Renault-Nissan

Les signes d'un accord imminent entre le français Renault et son allié japonais Nissan avec l'allemand Daimler se multiplient.

(De Tijd/L'Echo) - Bruxelles.

Des économies de plusieurs milliards d'euros grâce au partage d'une série de coûts de développement sont désormais évoquées.

Le lieu où les deux groupes s'apprêteraient à signer l'accord, sans doute dès demain, semble choisi: il s'agirait de Bruxelles, un choix qui montre combien la question est sensible: plutôt qu'une signature à Paris ou Stuttgart, les deux groupes ont préféré opter pour un "terrain neutre".

Selon le quotidien financer japonais Nikkei, les participations croisées se monteraient à 3% environ.

Enfin, un conseil d'administration extraordinaire de Renault est attendu aujourd'hui à Paris pour discuter de ces différents points, et notamment de la taille des participations croisées.

Les analystes soulignent que cette alliance représente un défi important pour les grands concurrents comme Volkswagen ou Toyota. Les trois constructeurs automobiles assurent ensemble une production de 7,64 millions de voitures par an.

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés