VPK Packaging redresse ses marges et vise les 15%

Net redressement des marges pour le producteur belge de cartons, VPK Packaging. « Les marges ont fortement augmenté mais n'atteignent toujours pas le niveau historique moyen », déplore cependant la société.

(l'écho) L'exercice 2006 de VPK se clôture ainsi sur une marge d'Ebit de 6% contre 2,83% un an plus tôt. La marge Ebitda atteint pour sa part 11,55% contre 9,23% à fin 2005. Objectif du producteur : 15%. « Nous espérons atteindre cet objectif en 2008 », précise Pierre Macharis, le CEO du groupe. Et d'ici là ? « Se rapprocher le plus possible de cet objectif !»

C'est principalement à cause de l'augmentation du prix du papier que le secteur est enfin parvenu à répercuter sur ses prix de vente que VPK a pu rétablir partiellement ses marges. A souligner également la progression du chiffre d'affaires qui est passé de 444,79 millions à 514,09 millions d'euros, au terme de 2006, soit une hausse de 15,8%. L'Ebitda a pour sa part grimpé de 44,9% à 60,81 millions d'euros et l'Ebit de 146% à 31,62 millions.

Et 2007 s'annonce sous les meilleurs auspices avec une forte demande et de bonnes perspectives en terme de marge. VPK investira en effet 50 millions d'euros dans la transformation de la machine à papier d'Oudegem ce qui à terme devrait permettre à VPK d'augmenter production et productivité.

Encore au menu de 2007, le développement d'une quatrième site de production « dans un pays d'Europe centrale appartenant à l'Union européenne », en parallèle avec une croissance qui se fera toujours en interne comme en externe.

VPK proposera la distribution d'un dividende brut de 15,7% à 0,59 EUR par action.

A-S. B.

Photo VPK Packaging

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés