VW Forest: les syndicats envisagent de dire "oui" au plan

Les trois syndicats de l'usine VW Forest envisagent de dire "oui" à la proposition présentée vendredi par la direction sur le futur de l'usine, a-t-on appris de source syndicale.

(belga) "Nous n'avons pas d'autre choix. Depuis le 21 novembre, nous sommes dos au mur. Si nous voulons que l'usine continue à tourner, nous devons dire 'oui' lundi au plan lors de l'assemblée extraordinaire", a indiqué vendredi après-midi Pacal Van Cauwenberge, du syndicat chrétien ACV, contacté par Belga. Le syndicaliste met l'accent sur le fait que les syndicats prennent par cette décision leurs responsabilités par rapport aux 2.200 personnes qui peuvent encore travailler à l'usine VW Forest.

L'annonce de la restructuration impliquant alors le licenciement de 4.000 personnes est intervenue le 21 novembre dernier.

M. Van Cauwenberge déclare également que l'usine va devoir s'adapter à la culture d'Audi. Une position qu'avait clairement affichée la direction lors de la conférence de presse de vendredi matin.

"Nous allons tirer le meilleur de la situation", a conclu le syndicaliste. "Bon nombre de personnes qui ont quitté VW Forest travaillent actuellement déjà plus de 38 heures par semaine, et ce, dans des conditions bien plus mauvaises", a-t-il indiqué.

La proposition qui a été mise sur papier vendredi implique le passage de 35 à 38 heures par semaine afin de parvenir à une réduction des coûts de 20 pc. La direction avance également, pour atteindre ces économies, une "variabilisation" de certains éléments des salaires et le travail en deux équipes au lieu de quatre.

La direction a insisté sur le fait qu'elle veut toucher le moins possible au salaire net des travailleurs.

La proposition, qui constitue selon elle, "une base solide pour l'avenir de l'usine", sera soumise lundi aux travailleurs. La direction allemande suivra le résultat avec beaucoup d'attention et une délégation se rendra lundi en Belgique.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés