Xstrata cède ses activités aluminium

Le groupe minier suisse coté à Londres Xstrata a annoncé mercredi la vente au fonds Apollo Management de ses activités dans l'aluminium, anciennement propriété du canadien Falconbridge qu'il a racheté l'an dernier, pour 1,15 milliard de dollars en numéraire.

(afp) La plupart des actifs de Xstrata Aluminium, anciennement Noranda Aluminium, sont aux Etats-Unis (Tennessee, Caroline du Nord, Arkansas, Louisiane) et en Jamaïque.

Xstrata, qui a pris beaucoup d'ampleur depuis l'an dernier, notamment après l'acquisition de Falconbridge, un spécialiste du nickel, a indiqué dans son communiqué publié à la Bourse de Londres que la vente de ses activités aluminium résultait "d'une étude exhaustive" au cours de laquelle le groupe a songé aussi à s'investir au contraire plus avant dans l'aluminium, ou à ne céder qu'une partie des actifs de Xstrata Aluminium.

"Noranda Aluminium est une activité solide et hautement génératrice de liquidités, cependant, notre étude a conclu que ces actifs ne donnent pas à Xstrata l'échelle suffisante pour constituer le point de départ adéquat d'une activité de rang mondial", a expliqué dans le communiqué le directeur général Mick Davis.

Les actifs vendus comprennent surtout des usines de traitement de l'aluminium, et une seule mine, ce qu'a souligné aussi M. Davis en évoquant "un manque d'exposition de Noranda aux activités d'amont".

Xstrata a néanmoins actuellement une politique nettement acquisitrice : elle a dépensé 19,6 milliards de dollars l'an dernier pour acquérir Falconbridge, un gros producteur de nickel canadien, Cerrejon Coal, le plus gros exportateur de charbon en Colombie, et le producteur péruvien de cuivre Tintaya Copper.

Fin mars, il a annoncé le rachat du canadien LionOre (nickel) pour quatre milliards de dollars, et mardi le rachat du producteur australien de charbon Gloucester Coal pour 391 millions de dollars australiens (240 millions d'euros).

Photo Bloomberg

Publicité
Publicité

Echo Connect