Publicité
Publicité

Belgacom: les opérateurs alternatifs veulent que l'Etat vende ses parts

Les opérateurs alternatifs réclament également la scission de Belgacom en deux entités, un régulateur fort, une diminution des charges imposées aux opérateurs (par exemple le service minimum) et un seul ministre fédéral en charge des télécommunications.