Belgacom ne s'engage pas sur le volume d'emplois après 2011

La direction de Belgacom a confirmé hier, lors de la présentation des résultats annuels du groupe, les rumeurs de suppression de 1.500 emplois, conséquence de l'intégration de ses différents départements.

(l'écho) Le processus prendra quatre à cinq ans et touchera environ 1.500 personnes. La direction envisage pour ce faire des départs naturels et des départs volontaires.

La direction a profité de la conférence de presse pour annoncer l'existence d'environ 1.100 postes vacants dans les administrations publiques. Concernent les pertes d'emplois au sein du groupe, il semble, l'administrateur délégué de Belgacom, Didier Bellens, qu'il n'y ait pas de répartition entre les entités du groupe. Par contre, il ne s'est pas engagé sur le volume d'emplois après le départ des 1.500 personnes sur la période allant jusqu'à 2011.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés