Belgacom tancé pour ses tarifs vers les GSM

L'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a adressé une mise en demeure à Belgacom, à qui il reproche de ne pas avoir répercuté la baisse des tarifs de terminaison mobile sur la facture des consommateurs.

(belga) Si Belgacom ne cède pas, l'entreprise de télécommunications se verra infliger une amende administrative, a annoncé mardi le ministre des Télécommunications, Marc Verwilghen, dans un communiqué.

Les tarifs de terminaison mobile sont les tarifs que les opérateurs GSM imputent aux conversations provenant du réseau d'une autre société (fixe ou mobile).

Ils ont été revus à la baisse, mais Belgacom ne semble pas répercuter cette diminution, qui concerne dans son cas les conversations à partir d'un téléphone fixe vers les téléphones mobiles, sur la facture des clients. C'est pourtant obligatoire, précise le communiqué.

L'IBPT a dès lors mis Belgacom en demeure. L'entreprise sera entendue une dernière fois et pourrait se voir infliger une amende administrative, explique encore le communiqué.

Le ministre Marc Verwilghen a également demandé au Conseil de la Concurrence de vérifier si les opérateurs GSM font profiter leurs clients de la baisse des tarifs de terminaison qu'ils s'imputent mutuellement, peut-on encore lire.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés