Belgacom veut céder sa dette congolaise historique à l'Etat

Belgacom a proposé à l'Etat belge de lui transférer, en échange de 2 millions d'euros, la dette du Congo vis-à-vis de sa filiale de vente en gros à l'international (BICS). C'est en tout cas ce que l'on apprend à la lecture d'un rapport de gestion de son conseil d'administration.

(l'écho) Cette créance de BICS, qui est tout à fait amortie dans sa comptabilité, pèse 49,6 millions d'euros. Si l'Etat accepte la transaction, la plus-value pour Belgacom devrait s'élever à 1,44 million d'euros, puisque l'opérateur dirigé par Didier Bellens détient non plus 100% mais 72% de BICS, Swisscom possédant le solde du capital.

Pour Belgacom, qui estime avoir très peu de chance de récupérer ses billes congolaises, le transfert de cette dette remontant essentiellement au temps de la RTT permettrait de "vider le grenier", selon l'expression d'une source interne. Pour l'Etat, en revanche, la motivation semble moins évidente. "La somme pourrait être inscrite dans les comptes de l'Etat comme de l'aide au développement", glisse néanmoins une source proche du dossier, qui rappelle au passage que l'Etat est actionnaire majoritaire de Belgacom et qu'il va encore toucher à ce titre 341 millions d'euros rien qu'en dividendes pour l'exercice 2006.

Comme le prévoit le Code des sociétés, Belgacom a été contraint pour calculer ce qu'il pouvait espérer d'une telle opération, de nommer un comité regroupant 3 de ses administrateurs indépendants (de cette opération)... qui eux-mêmes ont dû faire appel à deux experts indépendants. L'Office National du Ducroire et Euler Hermes Credit Insurance, qui ont assuré ce travail, ont abouti à la conclusion que le prix de la cession n'est pas "manifestement abusif". Ce montant tient compte "du fait que Belgacom devra mettre tout en oeuvre pour assurer que l'Etat belge assume les frais de recouvrement de la dette".

Aucun agenda d'analyse du dossier par le gouvernement ne circule actuellement.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect