Bellens a revendu un tiers de sa part dans Belgacom pour 6 millions EUR

Didier Bellens , administrateur délégué de Belgacom , a vendu récemment 180.000 actions Belgacom, pour une valeur totale d'un peu plus de 6 millions d'euros. La tranche de Belgacom que vient de vendre Didier Bellens représente à peine un tiers de la participation qu'il détenait en Belgacom il y a encore quelques jours.

(l'écho) Une information communiquée après que deux déclarations de transactions de dirigeants publiées sur le site internet de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) et relayées ensuite par nos soins aient fait état de la vente de 120.000 titres, pour un total de 4,77 millions d'euros.

Concrètement, une première déclaration de la CBFA mentionne la cession, le 2 avril dernier, d'un bloc de 20.000 titres, pour un montant de 676.000 euros (soit 33,8 euros par action). Le second document, qui fait référence à une opération survenue le lendemain, le 3 avril donc, fait quant à lui état de la vente de 120.000 actions, pour 4.091.640 euros (34,09 euros pièce).

"Au total, j'ai vendu la semaine dernière 180.000 actions pour environ 6 millions d'euros, a précisé en substance Didier Bellens à quelques journalistes, ce mercredi midi, après une assemblée générale ordinaire et une séance extraordinaire sans la moindre surprise. Le reste de ma vente (Ndlr, 40.000 actions) sera sans doute rendu public sous peu."

Et d'ajouter, pressé par les questions : "Il s'agit d'une décision personnelle, relative à des actions que j'avais achetées en 2004, au moment de l'entrée en Bourse de l'entreprise. Cela était destiné à souligner ma confiance dans l'entreprise. J'avais investi à peu près 6 millions d'euros à l'époque, pour mettre la main sur 300.000 actions, à environ 20 euros pièce. J'ai donc récupéré ma mise... tout en conservant encore 120.000 titres, et toutes mes options, ce qui démontre toujours mon attachement à l'entreprise".

Le 2 avril, à la clôture de la Bourse de Bruxelles, le titre Belgacom valait 33,59 euros. Le lendemain, 34,32 euros. Le solde de 40.000 titres supplémentaires dévoilé par Didier Bellens a été vendu à "environ 34 euros".

D'après le rapport annuel de l'opérateur de télécommunications, Didier Bellens détenait un total de 248.969 options fin décembre dernier. Ajoutés aux 120.000 actions encore en sa possession, la part de Didier Bellens dans l'entreprise qu'il dirige vaut donc, tout à fait virtuellement, au cours de ce mercredi vers 14h (33,96 euros par action), quelque 12,53 millions d'euros.

Pour rappel, le patron de Belgacom a par ailleurs touché l'an dernier une rémunération brute de 1.406.211 euros. Et 448.331 euros de plus si l'on prend les "avantages postérieurs à l'emploi".

Toujours selon le rapport annuel de Belgacom, l'ancien patron de RTL aurait refusé l'an dernier 102.576 options supplémentaires, "sur la base d'une convention avec le conseil d'administration".

Enfin, bien que les sujets ne soient pas liés, sinon par la tenue du point presse de ce mercredi, on retiendra que Belgacom a bel et bien déposé une offre liante sur l'opérateur luxembourgeois Voxmobile (comme annoncé précédemment dans ces colonnes), qu'en-dehors de ce dossier, qualifié de "marginal" par Didier Bellens, l'opérateur belge dominant n'a pas d'autres dossiers d'acquisition à l'étude pour le moment, et qu'il a renouvelé ses prévisions financières pour 2007.

Xavier Degraux

photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect