Câblos wallons: l'écart de prix de 30 à 40 milions

La négociation entre les huit intercommunales wallonnes du câble télé et le tandem de repreneurs Brutélé-ALE (Voo) cale sur le prix proposé, écrivions-nous hier dans nos colonnes. On en sait un peu plus à présent sur l'ampleur du problème.

Alors qu' au départ, Voo proposait 475 millions d'euros pour l'ensemble des activités des huit câblo-opérateurs sur la base d'une valeur d'entrepris estimée à 523 millions et d'une dette évaluée à 38,2 millions, il a abaissé son offre de 30 à 40 millions d'euros la semaine dernière en ramenant la valeur d'entrepris à quelque 475 millions. Autrement dit, il a ramené le prix à hauteur de 435 à 455 millions.

L'origine du problème? La définition de l'Ebitda (excedent brut d'exploitation) et le calcul précis de la dette, nous dit-on. Les offrants avaient en effet prévu de calculer leur prix sur la base d'un multiple de 11,7 fois l4ebitda 2006. Mais cet Ebitda s'avère difficile à fixer, plusiers définitions de ce résultat donnent des résultats différents, avec pour conséquences des hypothèses de prix également différentes. Le montan exact de l'endettement financier soulèverait également des divergences d'appréciation sensibles. Le résultat des course, c'est que les deux parties ne sont pas d'accord et que l'écart entre le prix minimum proposé lors de la phase de préselection et celui offert aujourd'hui est important.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés