Didier Bellens, enjeu gouvernemental

Yves Leterme a, entre mercredi et vendredi, discuter avec le CEO de Belgacom, Didier Bellens, selon le Soir.Le quotidien précise qu'un scénario inattendu concernant le patron de Belgacom est en effet évoqué au sein de la majorité. Il s'agirait de proposer à l'administrateur délégué de rempiler à la tête de Belgacom, à la condition de revoir sérieusement à la baisse tant son salaire.

photo Didier Bellens 

(belga) -  Le Premier ministre Yves Leterme a rencontré l'administrateur délégué de Belgacom, Didier Bellens, entre mercredi et vendredi, où son sort a été discuté lors de deux comités ministériels restreints, rapporte Le Soir samedi, rappelant que Trends-Tendance avait déjà évoqué cette semaine le premier kern de mercredi.

Le quotidien précise qu'un scénario inattendu concernant le patron de Belgacom est en effet évoqué au sein de la majorité. Il s'agirait de proposer à l'administrateur délégué de rempiler à la tête de Belgacom, à la condition de revoir sérieusement à la baisse tant son salaire, qui s'élève à 2,70 millions d'euros brut par an, que son parachute doré qui plane à 8 millions d'euros, écrit Le Soir.

Le quotidien a appris qu'au sein de la majorité, ni le CD&V, côté flamand, ni le cdH, le PS et le MR, côté francophone, ne sont prêts à reconduire Didier Bellens s'il ne lâche pas du lest sur sa rémunération.

Ce qui ne signifie cependant nullement qu'un tel geste suffirait pour reconduire le patron de Belgacom, écrit Le Soir qui affirme que dans les coulisses du gouvernement, on souligne que "si personne ne demande clairement que Didier Bellens s'en aille, on ne se bouscule pas non plus pour le défendre à tout prix".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés