Publicité
Publicité

Il n'y aura pas de Google Telecom

Il n'y aura pas de Google Telecom: c'est l'opérateur de téléphonie mobile Verizon, n°2 aux Etats-Unis, qui a remporté aux enchères l'essentiel du bloc de fréquences télécoms couvrant l'ensemble du territoire américain, pour plus de 4,7 milliards de dollars. La FCC (Federal Communications Commission) vendait au total 1.091 fréquences du spectre des 700 MHz, que doivent abandonner les chaînes de télévision, contraintes de passer au numérique en 2009. Ces fréquences, qui traversent les murs et peuvent transporter beaucoup de données en très haut débit, sont idéales pour l'internet sur appareil mobile.