Publicité

La Commission européenne frappe Telefonica d'une amende record de 151,9 millions d'euros

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir infligé une amende de 151,8 millions d'euros à l'opérateur historique des télécommunications espagnoles Telefonica, pour position dominante.

(l'écho) La Commission européenne a infligé une amende de 151,9 millions d'euros à l'opérateur téléphonique historique espagnol Telefonica " pour avoir gravement abusé de sa position dominante sur le marché espagnol de l'accès à large bande ", a annoncé ce mercredi l'exécutif européen.

Il s'agit de la plus lourde amende imposée par l'Europe à un opérateur de télécommunications. Un montant lié à la gravité et la durée des faits, qui s'échelonnent entre 2001 et 2006.

"Lorsque les consommateurs et les entreprises sont lésés sur un marché aussi important, c'est toute l'économie qui s'en ressent. Je ne tolérerai pas que des entreprises dominantes fixent des prix qui entravent la libéralisation du marché des télécommunications." a déclaré la commissaire à la concurrence Neelie Kroes.

Selon le gardien européen de la concurrence, Telefonica a imposé des prix déloyaux sous forme de compression des marges entre les prix de gros facturés à des concurrents et les prix de détail facturés à ses propres clients.

" Ce faisant, l'entreprise a affaibli ses concurrents, rendant leur maintien et leur développement difficiles: ils se voyaient obligés d'essuyer des pertes s'ils souhaitaient rivaliser avec les prix de détail pratiqués par Telefonica ", souligne la Commission européenne dans un communiqué. Selon les données de l'autorité de tuelle espagnole, la CMT, pas moins de 4 millions de lignes ADSL sur les 5,76 millions que compte l'Espagne à la fin avril sont des lignes de Telefonica.

En raison des prix de gros élevés et de l'affaiblissement de la concurrence sur le marché de détail de l'accès à large bande, les consommateurs espagnols auraient payé 20% de plus que la moyenne de l'UE-15 pour ce service.

Il en résulte que le taux de pénétration sur le marché espagnol de l'accès à large bande est de 20 % inférieur à la moyenne de l'UE-15 et que sa croissance est près de 30% inférieure à la moyenne.

"La décision d'aujourd'hui devrait dissuader d'autres opérateurs historiques d'adopter un comportement analogue, non seulement sur le marché de l'accès à l'internet à large bande, mais aussi en ce qui concerne leur positionnement par rapport au lancement et au développement de nouveaux services, notamment les offres de triple jeu (téléphonie, internet et télévision à large bande)", conclut la Commission européenne.

Telefonica a fait appel de sa condamnation.

Vers 13h00, le titre de Telefonica progressait de 0,49% à 16,52 euros, visiblement peu affecté par la sanction européenne.

Vincent Georis

(c) L'Echo (tel: +32 2 423 17 67; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés