Le dividende intérimaire de Belgacom déçoit les marchés

©Photo News

Belgacom a publié ce matin avant Bourse des résultats légèrement supérieurs aux attentes des analystes. Mais son dividende intermédiaire a déçu les marchés. L'opérateur télécoms national maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2009.

Bruxelles (L'Echo) - A l'occasion de la publication ses résultats trimlestriels, Begacom a annoncé le paiement, le 4 décembre prochain, d'un dividende intérimaire brut de 0,4 euros par action, soit un montant total de 128 millions. Un chiffre qui a déçu les marchés. L'analyste de Degroof, Siddy Jobe tablait sur 0,5 euro par action. Peu après 11 heures, le cours était d'ailleurs en baisse de 1,43% à 26,50 euros. Il était la lanterne rouge du Bel 20

 

Les résultats de l'opérateur national sont pourtant solides. Entre juillet et septembre, Belgacom a réalisé un chiffre d'affaires de 1,476 milliard d'euros en légère hausse par rapport à la période correspondante de 2008 (1.473 milliard d'euros). Un chiffre qui dépasse les attentes des analystes qui avaient pronostiqué une légère baisse de 0,5%  à 1,467 milliard d'euros. Sur les neuf mois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a augmenté de 1% à 4,472 milliard d'euros. La croissance organique (hors impact des acquisitions et des désinvestissements) s'élève à + 0,4%

 

Le résidentiel en hausse, le professionnel en baisse

Cette hausse des ventes est essentiellement due à la bonne santé du marché résidentiel qui a vu ses ventes passer de 560 à 602 millions d'euros au troisième trimestre. Entre janvier et septembre, son chiffre d'affaires est passé de 1,660 à 1.797 milliard d'euros.

Il compense la baisse récurrente des revenus engrangés auprès de la clientèle professionnelle. Ceux-ci sont passés de 651 à 652 millions d'euros au cours du 3ème trimestre et de 2,016 à 1,868 milliards d'euros entre janvier et septembre. "Les symptômes restent les mêmes: allongement des cycles de vente des projets d'informatique et de télécoms, report de commandes et tentatives de certains clients existants de renégocier leurs contrats ", indique Belgacom.

Par ailleurs, "le trafic mobile dans le secteur professionnel est en baisse par rapport à l'année dernière, conséquence directe des économies réalisées par les clients professionnels sur les dépenses de télécommunications et les voyages d'affaires". Les clients professionnels utilisent notamment moins leur téléphone portable en itinérance à l'étranger, ce qui se traduit par moins de revenus.

 

Des résultats solides


De même, le résultat opérationnel (Ebit) est supérieur aux attentes des analystes. Au troisième trimestre, il est passé de 310 à 325 millions d'euros. Après le neuf premiers mois de l'année, il est cependant en baisse, passant de 962 à 905 millions d'euros.
Enfin, le résultat net est lui aussi meilleur que prévu, soit 217 millions d'euros contre 203 millions attendus. Toutefois, sur les neuf premiers mois de l'année, il s'affiche en recul de près de 10% à 617 millions d'euros, en raison notamment de l'amende de 66,3 millions d'euros infligée au 2ème trimestre à Proximus pour abus de postion dominante.

Belgacom dit avoir baissé ses frais de personnel de 1,3% par rapport à septembre 2008.  De quoi compenser l'indexation des salaires en 2008.  Depuis le début de l'année, le groupe a investi 405 millions d'euros, soit 9% de ses revenus.

Il se réjouit de sa position financière saine avec un cash-flow libre de 681 millions d'euros fin septembre 2009 et une dette nette de 1,7 milliard d'euros, correspondant à 0,9 fois l'Ebitda.

Pour l'ensemble de l'exercice 2009, Belgacom maintient ses prévisions et s'attend à terminer l'année avec une baisse de 1% de ses revenus et une marge Ebitda comprise 32 et 33%.


J.-F. S.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés