Le New York Times va supprimer 100 postes de journalistes

©BLOOMBERG NEWS

Cela représente 8% des effectifs de la rédaction. Comme d'autres journaux, le New York times a dû composer avec une chute importante de la publicité et le départ de lecteurs vers les contenus en ligne gratuits.

(AFP) - Le New York Times prévoit de supprimer 100 postes de journalistes d'ici à la fin de l'année, soit 8% des effectifs de sa rédaction, a indiqué le quotidien lundi.

La direction du journal va proposer un plan de départ à sa rédaction jeudi et procèdera à des licenciements s'il n'y a pas assez de volontaires. Les employés devraient avoir 45 jours pour décider s'ils profitent ou non du plan de départ.

Le prestigieux quotidien américain avait déjà procédé à un plan de départs comparable l'année dernière. Sa rédaction était passé de 1.330 à 1.250 personnes. Le journal a aussi réduit le salaire de la plupart de ses employés cette année de 5% pour la plus grande partie de l'année.


Comme d'autres journaux américains, le New York Times a dû composer avec une chute importante de la publicité et le départ de lecteurs vers les contenus en ligne gratuits.

La direction du journal a annoncé la semaine dernière qu'elle avait finalement décidé de ne pas vendre le quotidien Boston Globe, apparemment faute d'offres suffisamment intéressantes pour cette publication déficitaire.


Le New York Times a récemment contracté un crédit-bail pour une partie de son siège de Manhattan à New York, pour renflouer ses dettes.


Le journal a aussi bénéficié d'un emprunt de 250 millions de dollars de la part du milliardaire mexicain Carlos Slim.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés