Mobistar affiche des résultats trimestriels supérieurs aux attentes

Ventes d'appareils compris, les revenus trimestriels de la filiale belge d'Orange (France Télécom) ont progressé de 2,2% sur un an, pour atteindre 372,1 millions d'euros, alors que là encore les observateurs pariaient sur une grimpette plus modeste, de 0,8%.

(l'echo) Mobistar, dont le titre a perdu 1,01% ce jeudi, en clôturant la séance à 63,4 euros, a annoncé après Bourse avoir enregistré, entre début janvier et fin mars, une hausse d'1,2% de son chiffre d'affaires lié à la téléphonie, à 358,5 millions d'euros, là où les analystes pariaient en moyenne sur une avancée de 0,8%.

La filiale belge d'Orange a par ailleurs recruté 25.896 nouveaux clients actifs entre janvier et mars, contre 27.000 acquisitions attendues. Elle porte donc sa propre base de clients mobiles à 3.165.120 unités (+0,8% sur 3 mois ; +7,1% sur un an), dont 52,3% sont abonnés (contre 51,4% fin décembre et 45,7% fin mars 2006).

En moyenne, cette clientèle dépense moins. A 38,17 euros, le revenu mensuel moyen de l'opérateur (" ARPU " dans le jargon télécoms), blessé par une chute de 13% de ses tarifs de terminaison en novembre, a glissé d'1,1% sur un an, en s'élevant à 38,17 euros. C'est néanmoins 0,27 euro de plus que la moyenne des prévisions d'analystes.

Le seul hic dans les résultats trimestriels de Mobistar concerne à nouveau son offre ADSL. Le groupe dirigé par Bernard Moschéni, qui affirme avoir séduit 25.282 clients large bande fin mars, soit environ 3.200 de plus que fin décembre, espérait franchir la barre des 30.000 connexions… en 2006.

Pointant toujours du doigt Belgacom et ses délais, la filiale d'Orange n'a pas intenté d'action en propre pour autant. Ni devant la justice. Ni devant le régulateur du secteur (IBPT). Mais elle a réduit la voilure marketing, histoire de réduire ses coûts d'acquisition.

Malgré des résultats globalement supérieurs aux attentes, Mobistar, qui subira il est vrai une nouvelle chute de ses tarifs de terminaison en mai (-20%), maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. La filiale veut donc toujours tenir ses marges sur un chiffre d'affaires et un bénéfice net en chute de 2 à 4%.

Xavier Degraux

(c) L'Echo

Tel direct: +32 2 4231672; fax: 32 2 4231610

Publicité
Publicité

Echo Connect