Mobistar vise une grosse acquisition d'ici fin juin

L'opérateur Mobistar envisage l'annonce d'une grosse acquisition, sans la nommer, et maintient ses prévisions pour 2007.

(L'Echo) Mobistar, la filiale à 51% d'Orange (France Télécom), dont le titre fait partie du Bel 20, pourrait procéder à une acquisition d'importance d'ici la fin juin, a déclaré en substance Bernard Moschéni, ce mercredi, en marge de l'assemblée générale de l'opérateur qu'il dirige.

Le Français a refusé d'en dire beaucoup plus. Mais la cible projetée ne serait ni le câblo-opérateur flamand Telenet, dont le rachat avait été étudié il y a quelques mois par le conseil d'administrateur de Mobistar et avec lequel est annoncée une "accélération commerciale" (Ndlr: dans l'achat de contenus pour une diffusion via la norme DVB-H), ni le petit opérateur mobile luxembourgeois Voxmobile, que convoite actuellement Belgacom.

Comme les observateurs imaginent mal Mobistar faire ses emplettes à l'international... sans que France Télécom ne s'en mêle directement, le nom de Scarlet peut être cité. Les activités de Tele2 Belgique-Versatel pourraient aussi être visées. Mais sans doute pas celles d'Euphony, revendeur de minutes (notamment via le réseau de Mobistar).

"Son activité est très proche de la nôtre, très complémentaire", a seulement précisé Bernard Moschéni en faisant référence, devant quelques journalistes, à l'opérateur mystère.

Quelques minutes plus tôt, en marge de l'assemblée, le président de Mobistar, Jan Steyaert, nous avait confié que Mobistar "doit se positionner face à Belgacom, qui intègre actuellement Telindus et Proximus". Selon lui, l'opérateur "doit regarder des grands dossiers (d'acquisition), qui peuvent pourquoi pas se situer en dehors de la Belgique." Concernant Telenet, il nous avait précisé que "chaque chose a un prix", que "les contacts restent très bons".

On retiendra par ailleurs en vrac de ces contacts informels, que Mobistar maintient ses prévisions pour 2007 (maintien de la marge sur un chiffre d'affaires et un bénéfice net en baisse de 2 à 4%), qu'il étudie le regroupement de son personnel sur un seul site bruxellois d'ici fin 2009 (au lieu des 3 sièges actuels) et qu'aucun nouveau projet d'outsourcing ne devrait se concrétiser en son sein cette année.

Vers 16 h 20, le titre Mobistar progressait de 1,26% à 64,50 euros.

Xavier Degraux

(c) L'Echo

Photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés