Nouvelle année de vaches maigres pour la pub

©Jan de Meuleneir

Le premier trimestre n'a pas répondu aux attentes des acteurs du secteur. Seul internet va tirer son épingle du jeu avec une progression attendue de 10,1%.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés