Proximus, Mobistar et Base divisés sur les tarifs 2008 de terminaison

Le gendarme belge des télécoms (IBPT) a clôturé, ce mercredi soir, la consultation du secteur au sujet de son projet "complémentaire" de régulation accélérée des tarifs de terminaison mobile (MTR), ces petits montants que se facturent entre-eux les opérateurs pour "terminer" chaque appel passé vers leurs réseaux.

(l'echo) D'après nos contacts, et sans grande surprise il est vrai, Proximus (Belgacom) s'est déclaré favorable à la réglementation envisagée pour 2008. Mobistar (France Télécom) ne conteste pas les réductions, mais bel et bien le calendrier. Et Base (KPN) est totalement réfractaire au nouveau projet, estimant que les deux autres opérateurs, et singulièrement Proximus, à qui il a d'ailleurs intenté un procès il y aura bientôt quatre ans pour abus de position dominante, ont largement pu amortir leurs réseaux, eux, grâce aux seuls MTR, qui devraient être orientés sur les coûts réels des opérateurs.

Pour rappel, l'IBPT, qui s'était fait taper sur les doigts par la Commission européenne l'été dernier et attaquer en justice par les 3 opérateurs sur la régulation 2007 des MTR, espère "atteindre la symétrie entre les charges MTR de Proximus et de Mobistar en 2008, d'une part, et réaliser d'autre part une baisse plus forte du niveau des charges MTR de Base".

Selon plusieurs sources, la décision de l'IBPT, qui doit encore franchir le cap du Conseil de la concurrence et celui de la Commissione européen devrait être formellement adoptée "à la fin de l'été".

Concrètement, si le nouveau projet du régulateur est adopté tel quel, le MTR de Proximus passera progressivement, entre le 1er janvier 2008 et le 1er juillet 2009, de 8,03 eurocents par minute, à 7,73 eurocents par minute.

De son côté, Mobistar reculerait son MTR, actuellement de 12,75 eurocents par minute, à 9,06 eurocents en janvier 2008, avant de rejoindre le niveau de Proximus 6 mois plus tard.

Quant au tarif de terminaison de Base, qui se situe aujourd'hui à 15,81 eurocents par minute, il serait amené à passer de 10,76 en janvier prochain à 8,49 eurocents par minute en juillet 2009, ce qui resterait 9,8% supérieur aux MTR de Proximus et Mobistar, alors que l'asymétrie est désormais "limitée" à 60%.

"Nous avons accordé une note positive au projet de l'IBPT, dit-on chez Proximus. Le régulateur a pris du temps, mais il va dans la bonne direction. Fin 2008, la Belgique des tarifs de terminaison mobile sera à peu près symétrique, comme dans les autres pays européens".

Chez Mobistar, où les MTR représentent environ un quart des revenus, l'importance de la réduction envisagée pose peu de problèmes en soi. En revanche, la filiale de France Télécom, qui a vu ses MTR chuter de 16% en novembre dernier et de 20% supplémentaires début mai, espère pouvoir convaincre l'IBPT de revoir son calendrier d'implémentation. "Janvier, c'est trop tôt", résume une source interne.

Enfin, au sein de Base, le projet de l'IBPT fait (toujours) bondir. "La deuxième version de l'IBPT est encore plus scandaleuse que la première, y déclare-t-on. Le régulateur a fait une analyse, en tenant compte du concept d'opérateur efficace (orientation sur les coûts, Ndlr), mais il refuse d'en tirer les conclusions. L'IBPT a suivi l'Europe sans regarder les spécificités du marché local. Et ce nouveau changement des règles du jeu en cours de partie devient extrêmement difficile à expliquer en Hollande..."

Plusieurs analystes qui s'étaient penchés sur le projet de l'IBPT dévoilé il y a un mois estiment qu'en cas d'application, Proximùs sortira vainqueur du dossier dès la seconde moitié de 2008, alors que l'impact sera neutre, voire légèrement positif, pour Mobistar.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité

Echo Connect