Son pari gagné, Bezoom s’exporte à Paris

Bruxelles (L'Echo) - Il y a clairement un marché pour les vidéos d’entreprise. La preuve par Bezoom, la société constituée il y a tout juste un an par Fabrice Wuyts, le patron de Proximedia, et Thierry De Bock, l’ex-journaliste de la RTBF.

Partie de rien ou presque, cette filiale de la firme de services liés à l’internet cotée sur le Marché libre a fait son trou en un temps record. L’installation de quelque 366 contrats (des vidéos d’entreprise, mais aussi quelques projets de type web TV et de video-mails) est en soi un succès, puisque la barre avait été fixée à 200. Dans les comptes financiers et sociaux, cela se traduit par un chiffre d’affaires d’un million d’euros, un résultat à l’équilibre et, déjà, un effectif constitué à ce jour de 45 « équivalents temps plein ».

Pour Bezoom, cette année sera celle de l’envol, comme semble en témoigner la conclusion de 230 nouveaux contrats depuis le 1er janvier. Une avance qui crédibilise l’objectif d’un bon millier d’ « installations »  sur l’ensemble de 2008. L’implantation de deux agences commerciales en Flandre – à Gand depuis février, et à Anvers en juillet – contribuera aussi à la réalisation de ces ambitions. « La Flandre revêt une importance stratégique majeure, puisque l’on y recèle pas moins de 62% des numéros de TVA belges », se justifie De Bock. Selon lui, une quinzaine d’embauches supplémentaires sont susceptibles de se concrétiser avant la fin décembre.

A côté de cela, il faudra compter aussi avec la duplication du modèle Bezoom en France. Une filiale de Proximedia France vient tout juste d’y être créée à Paris, en vue d’attaquer dans un premier temps le marché parisien, puis de s’étendre vers le sud si "la mayonnaise prend". Dotée de sa propre équipe technique, elle opèrera également en collaboration avec la base lilloise de sa maison-mère.

« Nos deux managers locaux ont recruté cette semaine leur six premiers agents commerciaux. Pour 2008, nous escomptons des performances financières comparables à celles que Bezoom a réalisées l’an dernier », précise Wuyts.
L’actionnariat de Bezoom France se répartit entre Proximedia (60%), les managers locaux (30%) et les principaux dirigeants de Bezoom.

Fabian Lacasse

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés