Publicité
Publicité

Sous les sifflets, le patron de Telekom renonce à deux mois de salaire

Le signe de solidarité avec les salariés confrontés à une restructuration n'a pas suffit à alléger l'ambiance houleuse de la première assemblée générale de René Oberman.