Telenet critique vivement la domination de Belgacom

©Photo News

Telenet et Belgacom ne sont pas sur la même longueur d'onde depuis quelques temps déjà, notamment à propos d'Interkabel, le réseau câblé que Telenet voudrait bien reprendre. Belgacom a entrepris des démarches juridiques à l'encontre de cette reprise. Mais ceci n'est, selon le patron de Telenet, qu'une tentative pour retarder cette reprise.

(Belga) - Le groupe de télécommunication Telenet s'en est pris vivement à son concurrent, Belgacom, lundi au cours de la présentation de ses résultats annuels pour l'année 2007. Selon l'entreprise malinoise, Belgacom possédera, avec la reprise de Scarlet, 85% du marché large bande (DSL) en Belgique. "Aucune autre entreprise en Europe a une position aussi dominante sur le marché DSL", a déclaré le patron de Telenet, Duco Sickinghe, qui se demande qui osera encore, comme nouvel acteur sur le marché, s'attaquer à ce genre de concurrent. "L'ouverture obligatoire du réseau DSL n'est dès lors plus pertinente", estime-t-il.

Telenet et Belgacom ne sont pas sur la même longueur d'onde depuis quelques temps déjà, notamment à propos d'Interkabel, le réseau câblé que Telenet voudrait bien reprendre. Belgacom a entrepris des démarches juridiques à l'encontre de cette reprise. Mais ceci n'est, selon le patron de Telenet, qu'une tentative pour retarder cette reprise. "Nous ne croyons pas que Belgacom soit réellement intéressé dans ce dossier (...) et il n'y a pas de troisième candidat repreneur".

Une première audience s'est déroulée la semaine passée devant le tribunal à Anvers, mais Belgacom n'y aurait pas dit avoir également lancé une procédure devant le Conseil d'Etat. "Raison pour laquelle Interkabel demande maintenant la réouverture des débats", selon Duco Sickinghe. Il continue toutefois encore de penser que le rachat d'Interkabel pourra aboutir cette année.

Le patron de Telenet a insisté lundi sur le fait qu'outre le montant de la reprise d'Interkabel, 170 millions d'euros, l'entreprise prendra également à sa charge durant 38 ans les coûts opérationnels pour les intercommunales (environ 75 millions d'euros par an).

Telenet a enregistré l'an dernier à nouveau une bonne croissance dans ses différents segments d'activités. Au niveau de l'internet et de la téléphonie, le nombre de clients a augmenté de 20 pc (en incluant la reprise d'UPC), pour atteindre respectivement 873.000 et 548.000 clients. Le nombre de clients pour la télévision digitale s'élève désormais à 391.000 personnes, en progression de 73 pc, alors que de plus en plus de clients optent pour le 'triple play' ou au moins trois produits (+28 pc, 303.000 clients).

Telenet offre également des services de téléphonie mobile et compte dans ce segment 56.000 clients actifs. Par le passé, la société malinoise travaillait dans ce segment avec Mobistar, mais elle se charge désormais totalement du backoffice (procédures internes) et peut donc y travailler de manière plus efficace.

Au niveau du segment téléphonie, l'accent a été mis sur les revenus mensuels par client (ARPU). "Pour la téléphonie fixe, 4/5 choisissent déjà maintenant pour freephone, un tarif fixe avec lequel les personnes peuvent appeler de manière illimitée. L'an dernier ils n'étaient encore que 2/3", a déclaré le patron de Telenet. La baisse des tarifs de terminaison a également coûté à l'entreprise 10 millions par an. Pour la télévision digitale et l'internet, les revenus par client restent stables. Le nombre de transactions de vidéo (payante) à la demande a toutefois augmenté par client. A côté des 750 films que le client peut demander, ce service semble surtout utilisé pour regarder des séries ou des programmes des différentes chaînes télévisées.

Telenet a enregistré un chiffre d'affaires de 931,9 millions d'euros (+15 %). Le bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements (ebitda) est en hausse de 21 %, à 442,9 millions d'euros. Le bénéfice net s'élève quant à lui à 20,7 millions d'euros.

Pour 2008, l'entreprise de télécommunication prévoit une croissance organique du chiffre d'affaires de 5 à 6 % et à une croissance de l'ebitda de 6 à 8 %. Si Interkabel pouvait être intégré à la société malinoise dans le courant de l'année, 9 à 10 % de croissance du chiffre d'affaires pourraient encore s'ajouter.

Telenet va dorénavant se concentrer sur la location de box "setop" pour la télévision digitale. Cela aura un impact négatifs sur les revenus de mais à long terme cela aura un impact positif, précise le patron de Telenet.

Afin d'assurer la croissance de la télévision digitale, Telenet a engagé ces derniers mois 200 "customer agents".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés