Voxmobile a essuyé une perte de 5,75 millions d'euros en 2006

Voxmobile, l'opérateur luxembourgeois non coté que convoite sérieusement Belgacom (lire par ailleurs), a essuyé l'an dernier une perte nette de 5,75 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires d'environ 30 millions d'euros, apprend-t-on de plusieurs sources. Au niveau commercial, l'entreprise revendique plus de 90.000 clients dans le mobile (part de marché de 20%), plutôt dans le segment professionnel, ainsi que quelques dizaines de milliers de clients en téléphonie fixe et en internet à haut débit.

(l'écho) En 2005, sa perte nette avait atteint 9,44 millions d'euros (contre 8,71 millions d'euros un an plus tôt).

Fin décembre, alors que ses fonds propres avait déjà été renforcés d'environ 20 millions d'euros au total, pour notamment faire face au retard de lancement de l'UMTS (téléphonie de troisième génération) et à un changement de modèle économique (d'opérateur virtuel, Voxmobile est devenu opérateur avec réseau), ceux-ci s'élevaient, sans tenir compte du résultat 2006, à 5,76 millions d'euros.

Voxmobile, qui a confié la recherche d'un partenaire à la Compagnie financière Edmond de Rothschild, est détenue à 43,72% par la société d'investissement luxembourgeoise Audiolux (groupe Luxempart) et à 37,5% par la société de participations BIP Investment Partners, elle aussi cotée en Bourse de Luxembourg, et elle aussi actionnaire minoritaire, par ailleurs, de XDC, la filiale "cinéma digital" du groupe liégeois EVS.

Audiolux valorise ses 658.632 titres Voxmobile à 9,79 millions d'euros dans ses comptes, donc l'ensemble de l'entreprise à, virtuellement, 22,39 millions d'euros.

Le solde du capital est détenu par ses deux fondateurs, Jean-Claude Bintz et Pascal Koster, deux anciens dirigeants luxembourgeois de Tele 2.

Voxmobile, qui a lancé ses activités commerciales en mai 2004, rêve justement de ravir la deuxième place du marché luxembourgeois, l'un des plus pénétrés d'Europe, à Tango (groupe Tele 2), lui aussi ultra-dominé par la filiale de l'opérateur historique grand-ducal, LuxGSM (P&T Luxembourg).

Sans chiffrer ses ambitions, Voxmobile entend faire progresser "de façon significative" son chiffre d'affaires et son résultat net cette année.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés