Ahold, 100% européen? L'idée séduit les marchés

Le distributeur néerlandais Ahold vaudrait davantage si ses activités étaient scindées qu'il ne le vaut actuellement. C'est en tous cas l'avis des sociétés de private equity Paulson & Co et Centaurus Capital qui détiennent ensemble une participation de 6,4% dans le capital du groupe de distribution.

(l'écho) Les deux sociétés entend bien rentabiliser leur investissement dans la valeur et annoncent tout de go qu'elles veulent entamer "un dialogue constructif" avec le management et les actionnaires d'Ahold sur la restructuration du groupe. Plus précisément, c'est une scission des différents actifs d'Ahold que les fonds envisagent. "Nous pensons que conserver ensemble les intérêts d'Ahold dispersés dans la distribution et l'activité de gros réduit la valeur pour l'actionnaire et limite le potentiel opérationnel des activités individuelles", précisent-ils ainsi. Paulson & Co et Centaurus Capital vont plus loin dans leur raisonnement e préconisent une vente des actifs américains d'Ahold pour en faire un joueur 100% européen. Selon les deux fonds, la valeur d'Ahold vaudrait alors plus de 9 euros par action. Actuellement, le titre Ahold avoisine les 7 euros. Ce matin, après l'annonce des deux firmes, le cours du distributeur gagnait plus 3,5% à 7,37 euros.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés