Ahold va payer 1,1 milliard de dollars pour mettre fin à son scandale comptable

Le numéro trois mondial de la distribution, le néerlandais Ahold, a annoncé vendredi soir que l'un de ses anciens employés avait volontairement renoncé à son action contre l'accord passé en novembre 2005 avec avec des actionnaires néerlandais et américains afin de mettre fin à son scandale comptable.

(afp) L'affaire est en conséquence réglée, a souligné Ahold: le groupe devra donc verser 1,1 milliard de dollars de dommages et intérêts aux intéressés.

Des plaintes en nom collectif avaient été introduites devant la chambre de commerce du tribunal d'Amsterdam et devant la cour de justice du Maryland (Etats-Unis) dans le cadre du scandale comptable qui a ébranlé le groupe et sa filiale américaine U.S Foodservice en 2003.

Selon les termes de l'accord, les actionnaires ayant acheté des titres Ahold entre le 30 juillet 1999 et le 23 février 2003 se verront dédommager d'un montant brut de 1 à 1,30 dollar par action.

Aux Pays-Bas, il stipule l'arrêt des poursuites et le paiement d'une somme compensatoire de 2,5 millions d'euros à l'association des petits actionnaires néerlandais (VEB).

En février 2003, plus de 900 millions d'euros d'irrégularités comptables avaient été mises au jour au sein de la filiale d'Ahold aux Etats-Unis.

L'association des petits actionnaires néerlandais (VEB) avaient demandé au tribunal d'Amsterdam d'ouvrir une enquête sur la gestion du distributeur entre 1998 et décembre 2003.

Ils avaient été rejoints par des actionnaires américains qui avaient introduit une requête devant le tribunal du Maryland.

Dans cette affaire, l'ancien PDG, Cees van der Hoeven, et l'ex-directeur financier, Michiel Meurs, ont été condamnés chacun à neuf mois de prison avec sursis et 225.000 euros, et un ancien membre de la direction, Jan Andreae, a écopé de quatre mois avec sursis et 120.000 euros d'amende.

Ahold réalise plus de 60% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis. Aux Pays-Bas, il est présent sous l'enseigne de supermarchés Albert Heijn.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés