Air Liquide maintient ses objectifs 2006

Dopé par une demande soutenue en oxygène de ses clients de la sidérurgie et de la chimie, le groupe de gaz industriels et médicaux Air Liquide a réalisé au deuxième trimestre de 2006 un chiffre d'affaires en hausse de 5,6% à 2,710 milliards d'euros, selon un communiqué mercredi.

(afp) Pour les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires s'élève à 5,483 milliards d'euros, en progression de 8,8%.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe maintient son "objectif d'une progression du bénéfice net à données comparables, proche de celle enregistrée en 2005", a indiqué le PDG Benoît Potier, cité dans le communiqué, soit une hausse de 10,9% de son bénéfice net.

Outre la demande soutenue en oxygène, Air Liquide a bénéficié de besoins en hydrogène de ses clients du raffinage, précise M. Potier.

"L'accélération dans le secteur de l'électronique et le dynamisme des marchés aux Etats-Unis et en Asie, notamment au Japon, ont contribué à assurer une croissance solide", ajoute-t-il.

La principale activité du groupe, gaz et services, a progressé de 7,1% à 2,376 milliards. En cumulé sur six mois, il s'établit à 4,821 milliards (+9%).

Par zone géographique et toujours au deuxième trimestre, les ventes progressent de 9,6% en Afrique (44 M EUR), de 9,3% en Asie-Pacifique (433 M), de 7,3% en Amériques (632 M) et de 6,1% en Europe (1,267 milliard).

Pour les mois à venir, Air Liquide anticipe une poursuite de la croissance de ses activités électronique, le maintien de la dynamique en Asie et Amériques ainsi que dans la santé, et des volumes accrus d'hydrogène liés aux démarrages de deux nouveaux projets importants.

"L'activité en clients industriels devrait se maintenir forte en Amérique du nord et en Asie mais sera vraisemblement contrastée en Europe", a précisé John Glen, directeur financier, au cours d'une conférence téléphonique.

Selon lui, les démarrages d'usines d'hydrogène seront "significatifs" et "amèneront un nouvel élan à la croissance de la grande industrie".

M. Glen s'est par ailleurs dit "un peu plus confiant" quant aux marges du bénéfice opérationnel courant.

"Nos marges de résultat opérationnel courant en pourcentages des ventes du premier semestre devraient être proches des hauts niveaux du premier semestre de l'année dernière", a-t-il dit.

Enfin, l'effet de change représente un montant de 4 millions d'euros en positif, soit un impact de +0,1% sur la croissance du groupe.

A la Bourse de Paris, à 11H12 (09H12 GMT) le titre Air Liquide était quasi stable (+0,06%) à 153,20 euros dans un marché quasti stable également (+0,18%).

Le groupe publiera ses résultats semestriels le 4 septembre.

photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés