Australie: le doute persiste sur la privatisation de Telstra

Le Premier ministre australien John Howard a à son tour laissé planer le doute mercredi sur la volonté du gouvernement de mener à bien le projet de privatisation de l'opérateur de télécommunications Telstra.

(afp) Au lendemain d'une nouvelle baisse de l'action du groupe, tombée à son plus bas depuis neuf ans, M. Howard a assuré que le gouvernement souhaitait toujours vendre la part de 51,8% de l'Etat mais qu'il devait pour cela en tirer un prix juste. "Notre objectif n'est pas de vendre le reste de notre part à n'importe quel prix pour simplement nous en débarrasser," a déclaré le Premier ministre à la radio. "Cela serait injuste, non seulement pour les contribuables (...) mais aussi pour les actionnaires actuels", a-t-il dit. L'action Telstra a perdu plus de 25% de sa valeur depuis un an et ont terminé mardi au plus bas depuis neuf ans. Cette chute a sérieusement compromis les projets du gouvermenent qui souhaite vendre la part de l'Etat en octobre ou en novembre. Mardi, le ministre des Finances, Peter Costello, avait déjà introduit le doute sur la détermination du gouvernement en affirmant celui-ci n'était "pas dos au mur" et qu'il n'allait "pas s'engager dans une vente forcée" à n'importe quel prix.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés