Baisse du pétrole dans la foulée de l'annonce de la libération des marins

Les cours du brut reculaient d'un demi-dollar environ à Londres et à New York mercredi, dans la foulée de l'annonce par l'Iran de la libération imminente des 15 marins britanniques détenus depuis le 23 mars.

(afp) A Londres, le baril de Brent pour livraison en mai perdait 43 cents à 67,38 dollars vers 13H30 GMT. A New York, le baril de light sweet crude pour l'échéance de mai abandonnait 59 cents à 64,05 dollars.

Les cours étaient en légère hausse avant l'annonce par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad que les marins britanniques seraient grâciés et libérés. Les analystes expliquaient jusqu'alors que la possibilité que la crise avec l'Iran ne dégénère se traduisait par une "prime de risque" injectée dans les cours du brut, que certains n'hésitaient pas à chiffrer, en général à plus de 5 dollars.

L'apparente détente des relations entre l'Iran et la Grande-Bretagne, du moins sur ce dossier précis, devrait donc conduire les investisseurs à réévaluer le prix d'un baril, et conduire cette prime à se dégonfler.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect