Barco n'attend pas d'impact significatif sur ses résultats de la concurrence dans les écrans géants

Barco, le groupe de technologie basé en Flandres n'attend pas d'impact significatif sur ses résultats de la concurrence ardue qui sévit actuellement au niveau des écrans géants dans le cadre des Jeux olympiques de 2008 en Chine a indiqué Jean-Pierre Tanghe, le porte-parole de Barco.

Barco, le groupe de technologie basé en Flandres n'attend pas d'impact significatif sur ses résultats de la concurrence ardue qui sévit actuellement au niveau des écrans géants dans le cadre des Jeux olympiques de 2008 en Chine a indiqué Jean-Pierre Tanghe, le porte-parole de Barco. " Nous fournissons un certain nombre d'écrans géants dans les stades de sport. Mais nous sommes en concurrence avec des entreprises comme Sony, Samsung ou Panasonic. Ils fournissent leurs écrans gratuitement, en échange de la possibilité d'insérer de la publicité pour leurs propres produits. " a déclaré Martin De Prycker, le numéro un de Barco dans le quotidien De Standaard. " Cette stratégie n'est pas neuve. Aux Jeux Olympiques d'Athènes et à l'occasion de la Coupe du Monde de football en Allemagne, il s'est passé exactement la même chose. Notre part de marché n'en a pas souffert " a indiqué Tanghe à l'occasion d'un entretien téléphonique. " Les entreprises comme Panasonic sont seulement interessées par les grands stades où ils peuvent atteindre un grand nombre de personnes. A l'issue de la manifestation, ces écrans sont enlevés. A l'inverse, nos écrans sont placés par exemple dans des piscines, un endroit où la visibilité est un peu plus faible et qui sont donc moins intéressants pour nos concurrents les plus importants ". En Chine, Barco pourrait aussi fournir les salles de contrôle pour le métro qui est agrandi en vue des Jeux olympiques. Par ailleurs, De Prycker estime que le cinéma digital représentera 10% du chiffre d'affaires de Barco en 2008. A terme, l'administrateur délégué vise une part de marché au niveau mondial de 35%. " Si nous regardons les cinq années à venir, le cinéma digital représentera un chiffre d'affaires de 80 à 100 millions d'euros " Vers 14 heures, l'action Barco Barco cotait 70,50 EUR, en hausse de O,79%. Dexia Securities a relevé vendredi dernier son avis sur Barco à " acheter " contre "accumuler".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés