BHP Billiton reprend la production à la mine de cuivre d'Escondida

La production a redémarré à la mine de cuivre d'Escondida au Chili, après une reprise des négociations salariales avec les grévistes ce week-end, a indiqué lundi une porte-parole du groupe anglo-australien BHP Billiton, principal actionnaire du site.

(afp) "La mine est de nouveau en activité et fonctionne à hauteur de 40 à 60% de sa capacité", a déclaré la porte-parole. BHP Billiton avait suspendu la production vendredi à la mine d'Escondida, qui fournit 8% de la production mondiale et dont l'activité est perturbée par une grève depuis deux semaines. Les grévistes ont cependant rejeté une nouvelle offre d'augmentation des salaires dimanche. Selon le syndicat qui les représente, ils ont refusé une augmentation de 4% et une prime de près de 18.000 dollars. Ils réclament depuis mercredi dernier une augmentation de 10% et une prime de 30.000 dollars, après avoir demandé une augmentation de 13%. BHP Billiton avait fermé la mine vendredi après le blocage par les syndicalistes de la route d'accès à la mine, qui empêchait leurs remplaçants de venir travailler, comme l'autorise la loi chilienne. Cette décision avait déclenché une vive protestation des grévistes et la nomination d'un médiateur par le gouvernement chilien. Les 2.052 mineurs en grève depuis le 7 août, soit 97% des effectifs, justifient leurs revendications salariales par la flambée du prix du cuivre, qui a repassé la semaine dernière la barre de 8.000 dollars la tonne (8.150 USD le 10 août), non loin de son record du 11 mai (8.800 dollars). Minera Escondida a annoncé mardi un triplement de son bénéfice net à 2,9 milliards de dollars au premier semestre mais ses dirigeants rétorquent que la hausse des cours n'est que temporaire et que ses employés sont parmi les mieux payés du pays.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés