Bridgestone: matières premières et fermetures d'usines plombent le 1er semestre

Le fabricant japonais de pneus Bridgestone a annoncé mercredi une nette dégradation de sa rentabilité au premier semestre, et a lancé son deuxième avertissement sur résultat de l'année, en raison de la flambée des matières premières et des coûts liés à deux fermetures d'usines.

(afp) Au cours des six premiers mois de l'exercice, le bénéfice d'exploitation du groupe a chuté de 8,7% à 84,11 milliards de yens (572 millions d'euros), alors que le chiffre d'affaires a dans le même temps augmenté de 11,3% à 1.420 milliards (9,66 milliards d'euros), a indiqué Bridgestone dans un communiqué. Le pneumaticien nippon, principal concurrent mondial du français Michelin, a expliqué cette dégradation de sa rentabilité par "l'impact significatif des hausses des prix du caoutchouc naturel et des autres matières premières". Quant au bénéfice net, il a plongé de 67,4% à 32,81 milliards de yens (223 millions d'euros), à cause de l'absence des gains exceptionnels de 78,6 milliards liés au remboursement d'un trop-perçu de cotisations de retraite qui avaient gonflé les comptes du premier semestre 2005. Pour l'ensemble de 2006, le pneumaticien nippon ne s'attend plus qu'à un bénéfice net de 62 milliards (-65,7% par rapport à 2005), alors qu'il tablait auparavant 65 milliards de yens. Il s'agit du deuxième avertissement sur résultat de Brigestone cette année: en juillet, il avait déjà abaissé sa prévision de bénéfice net de 100 milliards à 65 milliards, en raison des coûts liés à la fermeture d'une usine Bridgestone Firestone employant 1.420 personnes dans l'Oklahoma (Etats-Unis). Cette fois, Brigestone a justifié l'abaissement de son objectif annuel par la fermeture d'une usine employant 470 personnes au Chili. Dans le même temps, le groupe japonais compte toutefois construire une nouvelle usine de 28 milliards de yens (200 millions d'euros) en Pologne. Bridgestone a toutefois laissé inchangé son objectif de chiffre d'affaires pour 2006 à 2.950 milliards (+9,6% sur un an). Il a également confirmé sa prévision de bénéfice d'exploitation de 165 milliards (-22,8%).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés