Bruxelles prête à imposer son amende journalière à Microsoft

La Commission européenne s'apprête à imposer à Microsoft une amende pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros par jour pour non respect des mesures imposées en 2004 pour rétablir la concurrence sur le marché des logiciels, a indiqué mardi une source proche du dossier.

(AFP) Les services européens de la concurrence consulteront les représentants des autorités de la concurrence des Etats membres de l'UE les 3 et 10 juillet sur le principe de cette amende puis sur son montant, a précisé cette source, confirmant des informations de presse. Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la commissaire européenne à la Concurrence Neelie Kroes a refusé de confirmer l'information. En mars 2004, l'exécutif européen avait condamné le géant américain des logiciels à une amende record de près de 500 millions d'euros pour abus de position dominante. Dans le même temps, il avait exigé de Microsoft qu'il commercialise une version de son système d'exploitation Windows sans le logiciel audio et vidéo Media Player et qu'il divulgue à ses concurrents la documentation technique nécessaire au dialogue de leurs produits avec Windows. Bruxelles a depuis régulièrement rappelé à l'ordre le groupe américain, estimant qu'il ne se pliait pas à cette condamnation. La menace d'une amende pouvant aller jusqu'à 2 millions d'euros par jour plane depuis six mois au-dessus de Microsoft. Selon la source proche du dossier, le montant de cette amende devrait être "calculé à partir de décembre", quand la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes, a officiellement lancé un ultimatum à Microsoft pour qu'il respecte les "mesures correctives" de mars 2004.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés