Carrefour Belgique reste le talon d'Achille du groupe

Le groupe de distribution Carrefour a enregistré un chiffre d'affaires de 21,37 milliards d'euros au deuxième trimestre 2006, en hausse de 9,1% sur la même période de 2005, une nouvelle fois dopé par la France.

(afp) Sur le premier semestre 2006, Carrefour voit son chiffre d'affaires global grimper, par rapport aux 6 premiers mois de 2005, de 8,7% à 41,79 milliards, alors qu'en France, son premier marché, il progresse de 6,1% à 20 milliards.Dans l'Hexagone, le chiffre d'affaires le numéro deux mondial de la distribution a atteint, de janvier à juin 2006, 10,37 milliards, en hausse de 7,2%, soit 3,2% à magasins comparables, grâce aux hypermarchés (+3,6% hors essence à magasins comparables) et supermarchés (+4,3%).En revanche, l'enseigne de hard-discount ED continue de souffrir de la concurrence sur son marché. Elle a vu son chiffre d'affaires reculer de 2,7% à magasins comparables.

Carrefour, qui cite le panel TNS Secodip, souligne qu'en France tous ses formats ont "gagné des parts de marché en alimentaire sur le deuxième trimestre, sur la période allant du 26 mars au 18 juin. Au total pour le groupe, le gain de parts de marché en alimentaire sur la période s'élève à 0,8%". "Les ventes en Europe continuent à être caractérisées par des contextes macro-économiques atones, mais enregistrent en général une amélioration sensible par rapport au premier trimestre", indique Carrefour. En Europe, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a progressé de 7,9% et de 7% sur le semestre.

La Belgique et l'Italie restent les talons d'Achille du groupe. Le chiffre d'affaires a reculé de 2,5% sur le trimestre en Belgique (-1,5% sur le semestre) et de de 1% en Italie (-2,1% sur le semestre). Le chiffre d'affaires de Carrefour profite d'un vaste programme d'expansion lancé en début d'année visant à ouvrir environ 1,5 million de m2 en 2006.

Sur le deuxième trimestre, Carrefour a ouvert ou acquis 232 nouveaux magasins, soit une création d'environ 314.000 m2. En France, il a ouvert 45.000 m2, parmi lesquels les extensions d'hypermarchés contribuent à hauteur de 4.000, les supermarchés à 16.000, le hard discount à 19.000. Pour 2006, Carrefour confirme, malgré "un contexte concurrentiel et macro-économique qui reste difficile, notamment en Europe", une croissance des ventes à taux de changes constants supérieure à celle enregistrée en 2005 (+4,3%). Cependant, le groupe souligne qu'en 2006, la hausse de son résultat opérationnel avant éléments non courant (qu'il appelle "contribution de l'activité") "restera inférieure à la progression du chiffre d'affaires".

photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés