Chili: les grévistes repoussent une nouvelle offre de BHP

Les mineurs en grève de la mine de cuivre d'Escondida, la plus grande du monde, ont repoussé dimanche une nouvelle proposition du groupe anglo-australien BHP Billiton visant à faire cesser le mouvement qui paralyse l'exploitation depuis deux semaines, a-t-on appris de source syndicale.

(afp) Selon le responsable syndical Pedro Marin, les mineurs ont refusé l'offre d'un réajustement salarial de 4% et une prime de près de 18.000 dollars versée à chaque mineur pour terminer le conflit qui leur avait été proposée le même jour par leur employeur. "Nous ne pouvons accepter un rabais" supplémentaire, a expliqué le syndicaliste à l'AFP en faisant allusion au fait que les mineurs avaient déjà accepté de réduire leurs prétentions initiales et qu'ils ne pouvaient par conséquent accepter une offre encore inférieure de BHP. Au départ, le syndicat réclamait une augmentation salariale de 13%, qui a été réduite mercredi à 10%, plus une prime de fin de conflit de 30.000 dollars. Maintenant, la responsabilité de la suite des négociations "est entre les mains" des représentants de l'entreprise, a ajouté le syndicaliste. Les 2.052 mineurs syndiqués, qui ont débuté la grève le 7 août, ont repoussé également la proposition d'un campement installé dans un complexe sportif appartenant à la mine ans la région côtière d'Antofagasta, grande ville située à 1.200 km au nord de Santiago et à 170 km au sud de la mine. La mine Escondida fournit 8% de la production mondiale de cuivre. Le conflit social est intervenu dans un contexte de forte hausse du prix de ce métal, utilisé notamment dans la plomberie et les câbles électriques.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés