CNP dans le vert au premier trimestre

Le premier holding coté du groupe Albert Frère a fait état d'un résultat consolidé restreint de 5,3 millions d'euros au premier trimestre contre une perte de 9,15 millions d'euros un an plus tôt.

(L'Echo) - CNP (Compagnie Nationale à Portefeuille), le premier holding coté du groupe Albert Frère a fait état d'un résultat consolidé restreint de 5,3 millions d'euros au premier trimestre contre une perte de 9,15 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat net consolidé comprend les dividendes retirés des participations en propre de CNP ainsi que la trésorerie du groupe.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires est en hausse de 64% à 3,6 milliards d'euros. Cela "résulte en grande partie de la hausse du prix des produits pétroliers", a indiqué CNP dans un communiqué de presse publié après Bourse. Le chiffre d'affaires de la société Transcor Astra, active dans le trading et la distribution de matières premières, et dont Albert Frère détient 80% est passé de 1,8 milliard à 3,2 milliards d'euros, précise CNP.

Dans son communiqué, le groupe précise que pour 2010, il ne prévoit pas de remettre en cause sa politique de distribution de dividendes à ses actionnaires "sauf détérioration majeure et non anticipée de la conjoncture". Le groupe a déjà eu l’occasion d’afficher son ambition de faire croître les dividendes d’environ 7% par an.

Pas pressé pour les cessions

Comme il l'avait déjà fait lors de l'assemblée générale du groupe mi-avril, Gilles Samyn l'administrateur délégué de la CNP a indiqué qu'il n'y avait pas d'urgence à céder les différents actifs dont la mise en vente a déjà été annoncée. "Nous ne sommes pas obligés de vendre. Nous pouvons attendre", a déclaré Gilles Samyn, lors d'une conférence téléphonique. Le groupe souhaite notamment se défaire de ses parts dans Go Voyages, Entremont et revendre sa filiale Belgian Icecream Group, qui rassemble les marques IJsboerke, Artic/Frisa et Mio.

Entremont, le leader européen de l’emmental, est en crise depuis des mois. Le groupe coopératif Sodiaal, connu pour les marques Yoplait et Candia, a été cité par la presse comme un potentiel repreneur.

"Entremont n’est pas un succès et doit sortir du groupe. Quant à la vente de IJsboerke, elle me paraît logique: soit CNP assure son internationalisation, soit il vend", résumait en mars dernier Tom Simonts, analyste chez KBC.

Victime de la crise économique qui a mis à mal ses participations industrielles, la CNP avait redressé la barre l'an dernier. Le groupe était parvenu à revenir dans le vert, transformant une perte nette de 174,3 millions d'euros en 2008 en un bénéfice de 296,5 millions l'an dernier.

 

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés