Converium annonce un bénéfice net trimestriel de 62 millions de dollars

Le groupe suisse de réassurances Converium (ex-Zurich Re) est presque sorti des années noires, qui ont plombé ses comptes depuis 2004, selon les chiffres du 2ème trimestre 2006 présentés mardi à Zurich.

(afp) La compagnie a réalisé un bénéfice net trimestriel de 62 millions de dollars, en hausse de 33,3%, et des entrées de primes brutes de 474 millions USD (+25,5%).

Sur 6 mois, le bénéfice net s'est établi à 124,1 millions USD, soit trois fois plus que celui du 1er semestre 2005, qui était de 41,4 millions. Le ratio combiné s'est amélioré à 97%, contre 103,8%.

"Nous sommes sur la bonne voie, l'agence Standard & Poor's a modifié fin juillet ses perspectives à moyen terme pour la compagnie, les faisant passer de +stable+ à +positive+", a indiqué Inga Beale, une Britannique de 42 ans appelée l'an dernier à la tête de la compagnie.

Pour passer à la notation supérieure, Converium doit encore remplir deux conditions, la cession de son unité nord-américaine CRNA, et boucler son contentieux avec la SEC (commission des opérations de bourse) américaine.

Concernant la cession de CRNA, qui a une valeur nette comptable de 200 millions USD, Mme Beale n'a voulu donner aucune indication sur les négociations éventuelles, se contentant de dire qu'il s'agit d'une "grande priorité".

Le même mutisme a été observé pour la SEC. La directrice de Converium a seulement indiqué que sa compagnie coopérait pleinement avec l'autorité américaine.

En ce qui concerne sa stratégie à moyen-terme, Converium a décidé d'abandonner le continent américain, à l'origine de ses difficultés en 2004: un défaut de provisions avait entraîné une perte historique de 760,8 millions USD pour le groupe, et la suppression de 200 postes.

Converium veut désormais se tourner vers le Moyen-Orient, l'Asie et l'Europe. "Nous voulons rester un réassureur généraliste", a encore indiqué Mme Beale, qui veut reconquérir les clients perdus lors des années noires.

Au 1er semestre, les primes brutes encaissées se sont élevées à 1,13 milliard de dollars, un montant quasi inchangé (-0,6 %) par rapport à la période janvier-juin 2005.

Les perspectives pour 2006 ont été confirmées, soit des attentes de primes brutes situées entre 1,8 et 1,9 milliard de dollars, contre 1,99 milliard en 2005.

Avant la crise des provisions aux Etats-Unis, Converium avait déclaré des primes brutes de 4,2 milliards USD.

La ronde de renouvellement des contrats non-vie a été un succès en juillet, a encore indiqué Mme Beale.

Dans l'ensemble, Converium a enregistré une croissance de 41,3% dans les affaires renouvelées.

Converium est l'ancienne Zurich Re, une filiale de Zurich Financial Services introduite en Bourse en décembre 2001.

A l'époque, l'action Converium cotait 45 FS. Suite à la crise aux Etats-Unis, l'action a perdu depuis 68%.

Lors des 30 derniers jours, Converium s'était redressé à la Bourse suisse, prenant presque 14%, mais, mardi, l'action a perdu 1,03% à 14,35 FS.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés