Publicité

D'Ieteren: au-delà des 20% de parts de marché en 2007

Le groupe D'Ieteren a publié mardi un trading update dans lequel il maintient ses prévisions optimistes pour l'exercice en cours.

(belga) Le groupe D'Ieteren, qui est spécialisé dans les services automobiles, a enregistré une hausse d'environ 4% de ses ventes automobiles au cours du premier semestre et maintient sa prévision d'une croissance de 5 à 10% de son résultat courant avant impôts (part du groupe) pour l'ensemble de l'exercice.

C'est en tout cas ce qu'il ressort de la publication, ce mardi matin, du "trading update" publié par le groupe bruxellois.

Au cours des six premiers mois de l'exercice en cours, les marques distribuées par D'Ieteren Auto (VW, Audi, Skoda, Seat...) ont atteint une part de marché cumulée de 20,57%, par rapport à 19,43% sur la même période de 2006. Cette avancée pousse la société à prévoir une part de marché "légèrement supérieure à 20%" pour l'ensemble d'une année qui devrait finalement se clôturer sur le constat d'"un marché belge d'environ 500.000 immatriculations de voitures neuves" (contre une prévision de 20% de part de marché sur un total de 495.000 immatriculations formulée auparavant).

D'après les chiffres publiés lundi par la Febiac, la part de marché du groupe de services automobile est passée de 19,98% à 20,53% au premier semestre 2007. Au mois de juin, la part de marché est de 20,04% (contre 21,54% au mois de juin 2006).

En ce qui concerne le pôle "réparation et remplacement de vitrage de véhicules", D'Ieteren précise que Belron (Carglass) a connu une croissance de ses ventes d'environ 30%, dont 24% de manière externe, via Safelitte, dont l'acquisition est effective depuis début mars. Et Belron devrait poursuivre sur cette voie au second semestre.

Du côté d'Avis Europe, l'enfant malade du groupe, pas de nouvelles fraîches en revanche. Le groupe répète que sa «croissance en volume des premiers mois de l'année s'est améliorée par rapport à la tendance positive de 2006", et que "le nombre total de jours de location facturés est supérieur à celui de 2006 et à nos prévisions". Par contre, et c'est toujours là que le bât blesse, "le revenu moyen par jour de location est en recul essentiellement sous la pression de la concurrence". En tenant compre de l'ensemble de ces éléments, les prévisions 2007 d'Avis Europe à périmètre comparable restent inchangées.

Celles de l'ensemble du groupe D'Ieteren n'ont pas évolué non plus. La société dirigée par Jean-Pierre Bizet vise toujours une croissance de 5 à 10% de son résultat courant avant impôts (part du groupe) pour l'ensemble de l'exercice en cours.

Ce lundi soir, le titre D'Ieteren valait 332,8 euros.

Xavier Degraux

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés