D'Ieteren confirme ses prévisions 2006

Le groupe de distribution automobile annonce que son pôle D'Ieteren Auto a enregistré sur le premier semestre 2006 une progression de l'ordre de 18% de ses ventes en valeur, essentiellement due à la croissance des ventes de véhicules neufs.

(tnl) Les marques distribuées par D'Ieteren Auto ont atteint pour le premier semestre une part de marché de 20%, en nette progression par rapport aux 19,01% atteints pour l'ensemble de l'année 2005, les principaux gains de part de marché étant réalisés par Skoda, Volkswagen et Audi.

Les derniers modèles introduits par Volkswagen - Jetta, Polo, Passat et Fox - ont particulièrement soutenu la croissance de la marque, souligne D'Ieteren. Skoda a atteint pour le premier semestre une part de marché record, tous ses modèles rencontrant un vif succès. Audi a progressé principalement grâce à sa gamme A6 récemment renouvelée et à l'introduction du Q7. Porsche a poursuivi également sa croissance. Seat enregistre une légère baisse de part de marché par rapport à celle réalisée pour l'ensemble de l'année 2005.

Le marché des véhicules utilitaires légers a représenté 34.220 nouvelles immatriculations au premier semestre, en diminution de 6,4%. D'Ieteren Auto y a réalisé une part totale de 9,37%, en recul par rapport aux 9,62% réalisés pour l'ensemble de l'année 2005. Il faut noter en 2006 l'absence d'immatriculations de 4x4 en véhicules utilitaires à la suite de l'adaptation de la réglementation fiscale.

Le nombre de véhicules neufs, utilitaires compris, livrés par D'Ieteren Auto a atteint environ 69.000 unités au premier semestre 2006, en progression d'environ 20%. Les ventes en valeur de véhicules neufs ont progressé de l'ordre de 22%.

En guise de perspectives pour l'année 2006, D'Ietern Auto estime que la vigueur du marché belge en 2006 a conduit la profession à revoir début juin sa prévision annuelle à environ 500.000 immatriculations de voitures neuves, soit quelque 4% de plus qu'en 2005. Le marché au second semestre devrait donc être inférieur à celui du second semestre 2005.

Dans ce contexte, D'Ieteren Auto maintient son objectif 2006 d'amélioration de part de marché et anticipe une croissance de ses livraisons de véhicules neufs supérieure à 5% pour l'année.

Par ailleurs, dans l'activité vitrage de véhicules, Belron a connu un très bon premier semestre 2006. Ses ventes ont progressé d'environ 23%, se décomposant en 9% de croissance organique, 13% de croissance externe et un effet favorable des taux de change de 1%.

La croissance organique des ventes a été réalisée dans tous les marchés grâce au développement continu des relations avec les compagnies d'assurance et les gestionnaires de flotte, ainsi qu'à l'efficacité accrue des campagnes publicitaires du fait de la diffusion dans toutes les filiales des meilleures pratiques développées au sein du groupe. De plus, les marchés d'Europe du Nord ont connu des conditions climatiques hivernales favorables.

En Australie, Belron a annoncé récemment son intention de fermer son site de production au cours du second semestre et enregistre en conséquence un coût inhabituel de 3 millions d'euros.

La croissance externe résulte principalement des récentes acquisitions réalisées aux Etats-Unis et au Canada. Les activités acquises en Amérique du Nord ont eu historiquement des marges opérationnelles relativement plus faibles et un important programme d'intégration et de transformation est en cours dans ces deux pays. Comme annoncé récemment, les coûts inhabituels liés à ce programme s'élèveront à environ 18 millions d'euros.

Les ventes ont progressé, à taux de change courants et après acquisitions, de l'ordre de 11% en Europe et de l'ordre de 73% hors Europe.

Belron s'attend à la poursuite de la croissance organique de ses ventes pour le restant de l'année. Le taux de croissance externe devrait se réduire, compte tenu du timing des acquisitions réalisées en 2005.

Finalement, en ce qui concerne Avis Europe, la société indique que "Comme anticipé lors de la publication de ses résultats annuels, Avis Europe voit ses ventes continuer à évoluer favorablement dans tous les segments, à l'exception du remplacement, et sur l'ensemble de ses marchés géographiques, l'Allemagne étant la seule exception significative. Cette croissance continue des volumes a cependant été en partie compensée par l'évolution négative des prix.

Le plan de restructuration, annoncé plus tôt dans l'année, est en cours. Avis Europe a à nouveau réalisé une bonne performance en termes d'utilisation de flotte. L'augmentation des coûts de flotte et des charges d'intérêts est conforme aux prévisions.

Alors que le résultat courant pour le premier semestre 2006 sera, comme anticipé, inférieur à celui de l'année dernière, les attentes d'Avis Europe pour l'ensemble de l'année restent inchangées."

Globalement, le groupe confirme donc que le résultat consolidé courant avant impôts (part du groupe) devrait enregistrer, sauf événement exceptionnel, une progression supérieure à 10% pour l'ensemble de l'année 2006.

Photo: Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés