Danone fait des prouesses à la Bourse de Paris

L'action Danone a battu un nouveau record historique mercredi, les investisseurs jugeant sa croissance d'autant plus exceptionnelle que le succès du hard-discount et des marques distributeurs à bas prix avait déprimé en Bourse le secteur de l'agroalimentaire.

(afp) A la clôture à la Bourse de Paris, le titre a gagné 4,37% à 105,10 euros, soit un nouveau record pour Danone, qui a progressé de plus de 18% depuis le début de l'année et a doublé de valeur en trois ans.

"A force de monter, Danone est devenue une action chère. Le groupe vaut près de 20 fois ses bénéfices, le double de la moyenne des sociétés du CAC 40", souligne un gérant de portefeuille.

"Cette valeur boursière élevée, rare dans un secteur agroalimentaire déprimé par la guerre des prix et le faible pouvoir d'achat, vient du fait que Danone est une société qui croît plus vite que les autres", ajoute la même source.

Au premier semestre, Danone a encore nettement dépassé les prévisions des analystes financiers, en doublant son bénéfice net (à 704 millions d'euros) grâce à une progression de 9% de ses ventes (à taux de change et périmètre constant), "la meilleure de l'histoire du groupe".

Les analystes du Crédit Mutuel CIC jugent cette croissance "exceptionnelle", tout en notant une petite déception sur la marge bénéficiaire qui n'a que très légèrement progressé (13,46% au 1er semestre contre 13,31%), malgré le lancement de nouveaux produits dont le prix de vente moyen est plus élevé.

La bonne surprise vient surtout des volumes vendus, qui progressent de 6,4% contre 5,3% attendu, soulignent-ils dans une note à leurs clients.

Le groupe a aussi révisé à la hausse son objectif de croissance organique pour l'année 2006: 7% à 8% contre +5% à +7% précédemment.

"La réaction des investisseurs a changé. Autrefois, Danone était jugée comme une société mûre, dont on suivait surtout les marges bénéficiaires. Mais la Bourse a maintenant conscience que le groupe a de vrais réservoirs de croissance, et qu'il sait se réinventer", souligne le gérant de portefeuille.

Dans les produits laitiers, Danone dispose outre-Atlantique et dans les pays en forte croissance d'une image de marque de produits bons pour la santé qui répond aux défis de l'avenir, soulignent les analystes.

"Aux Etats-Unis, la marque Activia (anciennement Bio) fait mieux que prévu et Actimel devient une marque nationale. Nous pensons que le groupe va de plus lancer en 2007 une innovation majeure", indiquent les analystes de Deutsche Bank.

Pour Valérie Gadon, analyste de KBC Securities, Danone est "indubitablement une valeur de croissance", un label qui chez les investisseurs boursiers ouvre les clés d'une valorisation conséquente.

Selon elle, "le modèle économique Danone" fonctionne, car il s'appuie sur un "positionnement santé", avec "une politique de communication, de marketing et d'innovation produits vigoureuse" et un "positionnement prix approprié à chaque zone géographique".

Joselyne Gaudino, l'analyste de la Société Générale, voit dans Danone "la meilleure société du secteur" en Europe et juge aussi que le lancement de la marque Activia a été un succès.

Mme Gaudino table sur le succès des "nouvelles frontières" du groupe dans les pays en forte croissance, où il bénéficie d'une bonne implantation.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés