Des entreprises chinoises font appel pour produire le Viagra de Pfizer

Une douzaine de sociétés pharmaceutiques chinoises ont interjeté appel d'une récente décision de justice consacrant les droits du laboratoire américain Pfizer sur son médicament Viagra contre les dysfonctions érectiles masculines, a rapporté la presse officielle.

(afp) Ces entreprises, qui affirment avoir investi plus de 100 millions de yuans (12 millions de dollars) dans le développement de leur propre "pilule bleue", vendue à moitié prix, ont déposé leur appel lundi, a précisé le China Daily. Le 2 juin, la justice chinoise avait reconnu les droits de Pfizer sur le Sinedalfil, l'ingrédient principal du Viagra, pour le marché chinois où, selon le quotidien de langue anglaise, 80 millions d'hommes souffriraient de problèmes érectiles. Le tribunal de Pékin avait ainsi annulé l'invalidation en juillet 2004 par les autorités chinoises du brevet accordé à Pfizer trois ans plus tôt, en 2001. Cette invalidation avait été décidée par un comité du Bureau d'Etat pour la propriété intellectuelle (SIPO) qui avait invoqué "l'insuffisance des spécifications technologiques contenues dans le document explicatif" du médicament. Le SIPO ne s'est pas joint à l'appel des entreprises chinoises, manquant ainsi la date limite pour faire appel, a noté China Daily. Sa décision de juillet 2004 avait soulevé des inquiétudes aux Etats-Unis et en Europe, où la violation, en Chine, des droits de propriété intellectuelle sont une source de préoccupation constante.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés