Deutsche Telekom: érosion des bénéfices et exode des abonnés

Deutsche Telekom, le numéro un européen des télécommunications, a déclaré jeudi avoir vu ses bénéfices s'éroder au deuxième trimestre, notamment à cause de la faiblesse de ses activités sur son marché intérieur où ses clients ont continué à lui tourner le dos.

(afp) Le bénéfice net du groupe a accusé une baisse de 14% à 1,01 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires a crû légèrement (+3% à 15,13 milliards), mais uniquement grâce aux activités hors du pays. En Allemagne en revanche, les activités ont reculé de 4%.

Mercredi soir, le groupe a revu à la baisse ses prévisions annuelles, arguant de la concurrence et de la pression sur les prix dans son marché national.

Comme les trimestres précédents, la société a fait face à un véritable exode de ses clients dans la téléphonie fixe, son coeur de métier historique. Entre avril et juin, 500.000 abonnés lui ont tourné le dos, soit trois fois plus qu'au premier trimestre. Comme les autres ex-monopoles européens, par exemple France Télécom, Deutsche Telekom lutte sur ce segment à la fois contre la concurrence de nouveaux entrants et celle du téléphone portable.

Celui-ci a continué d'assurer au groupe l'essentiel de sa croissance, principalement aux Etats-Unis. Mais là aussi, conformément aux attentes, le rythme s'est quelque peu ralenti. T-Mobile USA a attiré 613.000 nouveaux abonnés entre avril et juin, bien moins qu'encore au trimestre précédent (+1,035 million).

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés