Ecclestone exempt d'impôts

La commission du ruling du ministère des Finances a récemment suggéré, en réponse à une demande du gouvernement wallon relayée par le ministre des Finances Didier Reynders, deux pistes fiscales avantageuses à l'égard de Bernie Ecclestone pour le cas où il organise le Grand Prix de F1 à Francorchamps, a indiqué M. Reynders dans une interview à La Dernière Heure.

(belga) "Un: les pilotes n'auront pas de précompte à payer en Belgique. Ils sont payés non à la course, mais à l'année par leur écurie. La convention sur la double imposition s'applique dès lors (...). Et deux: si M. Ecclestone crée une société en Belgique pour organiser le Grand Prix, ses dépenses seront déductibles", détaille Didier Reynders.

L'Etat s'y retrouvera sur la TVA et les accises, ajoute-t-il. "Rien que pour les 20 millions de travaux du circuit, il y aura une TVA de 21% soit déjà plus de 4 millions d'euros", calcule M. Reynders.

Le ministre et président du MR lâche au passage des attaques à l'égard du cdH et du gouvernement wallon, estimant qu'on a trop traîné à délivrer les permis et que les administrateurs, nommés début juin, ne sont pas tenus informés tant que durent les négociations.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés