Eli Lilly quitte Mont St Guibert

La direction de la société pharmaceutique Eli Lilly a annoncé mercredi matin, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire organisé sur son site de Mont-Saint-Guibert (Brabant wallon), sont intention de fermer le site de recherche et développement de Mont-Saint-Guibert, qui emploie 330 personnes.

(belga) Le site de Bruxelles, qui emploie plus de 200 personnes chargées de la commercialisation et de la recherche clinique, n'est pas concerné par ce projet de restructuration. Le centre de recherche de Mont-Saint-Guibert regroupe des scientifiques spécialisés notamment dans la toxicologie et le développement chimique.

C'est en examinant les capacités du groupe au niveau mondial en matière de recherche que les responsables ont estimé qu'il y avait une surcapacité dans ces domaines. La suppression du centre est donc envisagée pour réaliser des économies liées à l'exploitation de sites multiples et une meilleure utilisation des ressources.

"Eli Lilly n'est pas en difficulté mais il faut se préparer à l'avenir, dans un environnement pharmaceutique mondial de plus en plus difficile", a précisé le porte-parole de la société, Stéphane Willems. L'annonce de ce projet de fermeture a entraîné le déclenchement de la procédure Renault sur le licenciement collectif. Après la phase d'information des partenaires sociaux, la direction souhaite entamer au plus vite la phase de consultation permettant de présenter des propositions et contre-propositions à cette décision de fermeture.

Aucune date de fermeture du centre de recherche n'a été fixée et il est prématuré de dire si les 330 membres du personnel seront licenciés ou recevront des propositions pour aller travailler dans d'autres implantations du groupe à l'étranger.

Eli Lilly s'était installé en 1993 à Mont-Saint-Guibert - en réalité, le zoning borde celui de Louvain-la-Neuve et la société a des coopérations multiples avec l'UCL -, sur un site de 11 hectares repris à une filiale de Monsento.

La restructuration annoncée mercredi matin ne touche pas que Mont-Saint-Guibert: le groupe basé à Indianapolis, aux Etats-Unis, envisage également la fermeture d'un site de recherche à Hambourg, en Allemagne, et d'un site de production à Basingstoke, en Angleterre.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés