Eurotunnel entre dans une nouvelle étape de son redressement

L'exploitant du tunnel sous la Manche Eurotunnel entame une nouvelle étape cruciale de son redressement, avec l'ouverture mardi de l'offre publique d'échange (OPE) d'actions destinée à créer le nouveau "Groupe Eurotunnel", restructuré et moins endetté. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a donné son feu vert mercredi soir à cette OPE, prévue selon Eurotunnel pour durer du 10 avril au 15 mai inclus, avec une réouverture possible du 28 mai au 8 juin.

(afp) Le prospectus et la note d'information relatives à l'OPE et à l'émission de nouveaux titres sont publiées jeudi, a précisé le groupe dans un communiqué.L'ouverture de cette OPE marque l'entrée dans la phase finale du plan de restructuration financière d'Eurotunnel, avalisé par la justice en janvier.

En cas de succès, c'est-à-dire si au moins 60% des actions actuelles sont apportées, l'OPE donnera naissance à une nouvelle société baptisée "Groupe Eurotunnel SA" (GET SA) et destinée à terme à remplacer les sociétés française et britannique qui gèrent actuellement le tunnel.Une action Eurotunnel sera échangée contre une action GET SA, assortie d'un bon de souscription d'action (BSA).GET SA supportera une dette renégociée et ramenée à 4,16 milliards d'euros, au lieu des 9 milliards qui asphyxient les sociétés actuelles.La direction d'Eurotunnel a enjoint une nouvelle fois jeudi ses actionnaires de souscrire à l'OPE, répétant qu'"en cas d'échec, la continuité de l'exploitation ne serait pas assurée et qu'Eurotunnel serait probablement mise en liquidation"."Il n'y aura de succès de la réorganisation qu'en cas de succès de l'offre publique", a martelé le groupe dans sa note d'information.Colette Neuville, présidente de l'Association des actionnaires monoritaires (Adam) et administrateur du groupe, a annoncé la semaine dernière son intention d'apporter ses titres à l'OPE et encouragé les autres actionnaires à en faire autant.

Ces derniers mois, certains porteurs d'actions se sont élevés contre les conditions de la restructuration du groupe, qui risque de diluer la part des actionnaires à 13% du capital. Mais aucun n'a pour le moment fait part publiquement de ses intentions quant à l'OPE.Ils seront consultés directement en assemblée générale le 26 avril pour approuver l'émission des nouvelles actions, condition nécessaire à la réussite de l'OPE.Après la date de règlement-livraison de l'OPE, prévue pour le 22 juin, Eurotunnel convoquera à nouveau ses actionnaires pour procéder à un regroupement des actions pour éviter que chaque nouveau titre ait une trop petite valeur.GET SA a déjà demandé l'admission de ses actions sur l'Eurolist de la Bourse de Paris et demandera l'admission à la Bourse de Londres des actions émises à la suite de l'OPE.

Il a retrouvé la cotation la semaine dernière après dix mois de suspension.

Actuellement, le groupe revendique 500.000 actionnaires.

Photo belga

Publicité
Publicité

Echo Connect