EXCLU - PNS escompte un « bis repetita » de croissance en 2008

©Photo News

Ce prestataire montois de soins infirmiers et de kinésithérapie affiche au titre de l'exercice écoulé une solide progression, supérieure encore à celle initialement escomptée. Il ne cache pas son optimisme pour l'année en cours, qui a de son propre aveu très bien commencé.

Bruxelles (L'Echo) - Le prestataire de soins infirmiers à domicile et en centres spécialisés PNS a fait mieux que prévu l’an dernier.
Sur le plan du chiffre d’affaires, en tout cas, puisque celui-ci a doublé, à 3,3 millions, contre 1,65 million un an plus tôt et une prévision, actualisée fin novembre dernier, de 3,03 millions.
Le bénéfice net, anticipé « supérieur à 0,19 million d’euros », a quant à lui grimpé de 42%, à 0,2 million, soit 0,33 euro par action (+50%).
PNS justifie l’écart de croissance entre revenus et profits par l’alourdissement de sa structure de coûts, consentie pour répondre aux défis que l’entreprise aura à relever en 2008.
Sa direction prévoit d’ailleurs le redressement de sa marge cette année, à 7% contre 6% l’an dernier.
« Cette marge devrait progressivement osciller entre 8 et 10% les années suivantes », complète-t-elle.

Plus globalement, les performances de l’exercice courant sont de nouveau attendues en forte hausse.
La PME montoise table sur un chiffre d’affaires de 4,32 millions d’euros et un bénéfice net de 0,34 million, soit « plus de 0,50 euro par action », alors que son plan d’affaires révisé faisait jusqu’ici état de recettes de 2,94 millions et de gains nets de 0,3 million.
Le niveau du dividende unitaire net, confirmé à 0,10 euro au titre de 2007, sera vraisemblablement majoré.
L’an dernier, PNS, qui occupe aujourd’hui près de 80 collaborateurs, salariés et indépendants confondus, a tiré l’essentiel de ses recettes de l’activité de soins infirmiers (61%), le solde provenant de la kinésithérapie.
Grâce au jeu des acquisitions – deux nouveaux centres, notamment, soit quinze au total -, cette proportion passera à 76/24 en 2008. Une dizaine de collaborateurs devraient parallèlement venir gonfler ses effectifs.

F.L.

Photonews 

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés