Fortis cité comme partenaire potentiel de l'italienne BPI

Fortis, le bancassureur belgo-hollandais a été cité comme partenaire potentiel de la banque italienne Banca Popolare Italiana (BPI).

(tnl) Le journal italien "Il Messaggero" a indiqué hier que Fortis mais aussi la Société Générale et la Deutsche Bank, ont approché la BPI pour un rachat. Cette information a été reprise ce matin dans l'édition électronique du Tijd.

La banque italienne est surtout connue pour son rôle controversé dans la bataille pour le rachat de sa compatriote Antonveneta en 2005. Après un combat de plusieurs mois, la BPI a dû rendre les armes au profit du Hollandais ABN-Amro.

Fortis n'a pas souhaité réagir à cette rumeur de marché. A la question de savoir si Fortis était intéressée par le marché italien, le porte-parole de la banque, Wilfried Remans a indiqué que le groupe était déjà présent là-bas avec des activités commerciales et de banque privée. "Nous avons déjà indiqué auparavant que nous voulions encore croître en Europe mais sans spécifier dans quels pays", a déclaré le porte-parole.

Toujours selon "Il Messaggero", Fortis, la Société Générale et la Deutsche Bank n'ont pas déposé d'offre formelle. La direction de la BPI veut, avant toute chose, réorganiser ses propres activités. "Mais aux alentours d'octobre ou de novembre nous disposerons d'un image plus claire pour établir un calendrier pour d'éventuelles négociations" a déclaré Divo Gronchi, l'administrateur délégué de BPI au journal italien.

(photo : belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés